Paul Féval converti et les bibliothèques

Caricature de Paul Féval par André Gill, publiée dans La Lune (déc.1866), collection personnelle
Caricature de Paul Féval par André Gill, publiée dans La Lune (déc.1866), collection personnelle

A la fin de sa vie, le romancier populaire Paul Féval (1816-1887) revient à la foi catholique et décide d’expurger ses ouvrages et de les réécrire. Edités par la librairie V. Palmé, ces romans visent clairement un lectorat catholique et les bibliothèques paroissiales.

En étudiant les catalogues des bibliothèques des Amis de l’Instruction, de quelques sociétés de lecture, de bibliothèques populaires, et de bibliothèques paroissiales, on découvre que Paul Féval est un excellent indicateur des politiques d’acquisition des bibliothèques. Si les sociétés de lecture qui répondent aux demandes des lecteurs, sans s’encombrer de considérations sur la moralité et/ou l’intérêt de tel ou tel auteur, ont acheté ou accepté des dons de romans de Féval avant sa conversion, ce n’est pas le cas des bibliothèques catholiques ou laïques qui n’en acquièrent que de manière très marginale. Le roman populaire est en effet jugé pernicieux par l’Eglise et la production févalienne semble avoir été considérée comme peu instructive par les bibliothèques populaires.

Après la conversion, comme on pouvait s’y attendre, les bibliothèques paroissiales achètent les romans revus et corrigés ou les nouveaux ouvrages (Les Etapes d’une conversion, etc.). En revanche, les Amis de l’Instruction acquièrent du Féval d’avant la conversion, dans un réflexe de préservation très intéressant, puisque le romancier avait fait racheter ses anciennes œuvres non réécrites afin de les détruire… Peut-être est-ce aussi une manière d’attirer les lecteurs qui ne trouvent plus désormais les romans de Féval non expurgés dans les librairies ou les bibliothèques paroissiales  !

Pour en savoir plus : voir l’article :  « D’énormes ballots, avec Féval complet et converti, vont s’éparpiller dans les bibliothèques paroissiales » dans le dossier du Rocambole N°75-76 consacré à Paul Féval, dirigé par D. Laporte et A.Sandras

 

aaaaaaaaaaaroc

 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *