Quand la classification décimale était expérimentée … dans une bibliothèque populaire !

La revue Les Études sociales publie dans son numéro 166 un dossier intitulé Bibliothèques et sciences sociales.

Le sommaire de ce dossier, coordonné par Matthieu Béra, est le suivant :

  • des bibliothèques et des savants
  • des bibliothèques et des lecteurs
  • des bibliothèques et des domaines de savoirs
  • des bibliothèques et des disciplines savantes
  • des bibliothèques et des professionnels

On signalera plus particulièrement dans ce dossier très riche  deux articles éclairant l’histoire des bibliothèques populaires :

  • Les lecteurs de la Bibliothèque nationale au XIX e siècle. L’apport des registres de prêt1.
  • Eugène Morel : l’odyssée d’un polygraphe au pays de la classification décimale2.

Le premier de ces articles apporte en effet des précisions importantes sur la pratique du prêt par la Bibliothèque nationale dans la première moitié du XIXe siècle et permet de mieux comprendre à quel(s) public(s) s’adresseront les bibliothèques populaires en 1860 lorsqu’elles décident de prêter à toutes et à tous

Le second nous mène à la rencontre d’Eugène Morel, bibliothécaire à « la Nationale »  et polygraphe repenti. Eugène Morel a marqué l’histoire des bibliothèques par son engagement  pour la lecture publique.  Engagement dont on a longtemps cru qu’il se construisait sur la volonté de faire disparaître les bibliothèques populaires. Pourtant, Morel expérimente avant la Première Guerre mondiale la première application française de la classification  décimale de Dewey à un catalogue de la bibliothèque populaire de Levallois-Perret. Un dossier du fonds Morel, conservé par la Bibliothèque historique de la Ville de Paris, permet de mieux comprendre les tenants et les aboutissants de ce grand écart de Morel  entre bibliothèques populaires et bibliothèques publiques ….

=> Cliquer sur les images de la galerie ci-dessous pour mieux les voir

Signalons également la parution  d’un billet du blog des archivistes de Levallois  sur Eugène Morel et la bibliothèque de Levallois-Perret que l’on peut retrouver ici.

Cite this article as: Agnès Sandras, "Quand la classification décimale était expérimentée … dans une bibliothèque populaire !," in Bibliothèques populaires, 25/02/2018, https://bai.hypotheses.org/2120.
  1. Bruno Blasselle, « Les lecteurs de la Bibliothèque nationale au XIX e siècle. L’apport des registres de prêt », Les Etudes sociales, n° 166, 2017. Pages 69 à 88. []
  2. Agnès Sandras, « Eugène Morel : l’odyssée d’un polygraphe au pays de la classification décimale « , Les Etudes sociales, n° 166, 2017. Pages 167 à 186. []

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *