Les réseaux des premiers acteurs de la BAI-III : Joseph Chrétien

            CHRÉTIEN Joseph (1843-1901)

Joseph CHRÉTIEN est un des plus jeunes lecteurs de la bibliothèque des Amis de l’Instruction en 1861. Il aide alors le bibliothécaire PLOMB. Son cursus aux « cours gratuits pour les ouvriers » de l’Association philotechnique (APH) lui a ouvert une activité professionnelle indépendante.

NB : Toute information complémentaire sera la bienvenue …

Nom : CHRÉTIEN

Prénom : Joseph

N° d’ordre dans le registre dit des inscriptions de la BAI-III : numéro 83

Rôle dans la BAI : aide le bibliothécaire PLOMB1 [voir fiche Plomb]

État civil et famille :

Joseph CHRÉTIEN est né à Sénones (Vosges) le 25 mai 1843.

Son père Jean-Baptiste est fileur de coton. Sa mère Marie Barbe VIRIOT est sans profession déclarée2.

Joseph CHRÉTIEN épouse à Paris, 9e arrdt, le 12 octobre 1875, Marie Eugénie BAUMBACH, professeur de langue anglaise et de musique. Elle est née à Paris le 25 octobre 1845 de Jean Guillaume Ephraïm et de Marguerite BAUER3.

La première adresse de Joseph CHRÉTIEN se situe à Paris 2 rue de la Parcheminerie 5e arrdt. C’est celle de son oncle Joseph CHRÉTIEN, imprimeur sur étoffes, qui y décède le 21 aout 18674. L’oncle figure dans l’Annuaire Firmin Didot à cette adresse comme  imprimeur sur étoffes de laine de 1857 à 1864.

Joseph CHRÉTIEN meurt à Paris 11e le 21 octobre 1901  ((AD75, décès 1901, 11e, V4E 9309, acte 3958, vue 18/31, voir ici.)).

Profession(s) :

1861 : employé (mention sur la liste des lecteurs)


1860 à 1865 : commis aux écritures (mention sur les palmarès de l’APH)

1876 à 1893 : négociant commissionnaire

1901 : comptable (acte de décès)

 

Adresses connues :

1861 : 2 rue de la Parcheminerie, 5e arrdt (d’après la liste des lecteurs).

1867 : 39 rue Rochechouart, 9e arrdt (lors du décès de son oncle).

1875 : 8 rue Montyon, 9e arrdt (lors de son mariage).

1876 à 1880 : 41 rue de l’échiquier, 10e arrdt (liste 1876 des adhérents à l’APH et  faillite de 1880)
.

1887 : 119 boulevard Voltaire, 11e arrdt5 et jusqu’à son décès en 1901.

1887 et 1893 : 120 rue de Charonne, 11e arrdt,  pour le négoce de marbre
.

1889 : mairie de Remchi (Algérie), domiciliation pour la signature.

Profession(s) :

  • 1861 : employé (mention sur la liste des lecteurs)
  • 1860 à 1865 : commis aux écritures (mention sur les palmarès de l’APH)
  • 1876 à 1893 : négociant commissionnaire

Liens avec l’Association Philotechnique et/ou polytechnique6

Il est l’élève de l’APH de novembre 1860 à mars 1864 et devient adhérent en 1876 :

  • Année scolaire 60/61 ; distribution des prix du 9 février 1862. Les cours sont à Turgot. Première mention de langue française, première année, professeur MARGUERIN [Voir fiche MARGUERIN] qui est suppléé par ADAM [Voir fiche ADAM]. Troisième mention de comptabilité. Assistent au cours : GIRARD [Voir fiche GIRARD] et CHARDAR [Voir fiche CHARDAR]
  • Année scolaire 61/62 ; distribution des prix le 9/2/1862. Il va à la Sorbonne où des cours viennent juste d’être créés
  • Deuxième mention langue française deuxième année, professeur ASSELIN. Deuxième mention d’arithmétique, professeur LIONNET [Voir fiche LIONNET] suppléé par Bertrand. Premier prix de comptabilité première année de LENEVEUX (BAI-XIV). Quatrième mention de langue anglaise Il reçoit un livret de Caisse d’Épargne au nom de S.A. le prince impérial et une médaille de bronze (un premier prix et 3 mentions).
  • Année scolaire 62/63 avec distribution des prix le 31 janvier 1864. A la Sorbonne alors qu’il est commis : 2e prix de littérature française 2e année, 2e prix de langue anglaise 1ère année, 2e prix de législation usuelle, cours de CADET (lecteur 32) avec FONTAINE [Voir fiche FONTAINE].
  • Année scolaire 63 /64, la remise des prix a lieu au « Cirque de l’Impératrice » aujourd’hui disparu (cirque d’été) plusieurs prix à la Philotechnique avec remise d’un livret de Caisse d’Épargne offert par l’empereur7.
  • Année scolaire 76/77 : On le retrouve, négociant, 41 rue de l’échiquier, 10e, pour une adhésion à la philotechnique de 10 francs8.

Appartenance à un courant d’idées, un mouvement politique : non repérée

Appartenance à une société de bienfaisance, une association : non repérée

 

Adhésion à la Société Franklin : non repérée

 

Relations repérées avec d’autres membres de la BAI-III

Il fréquente les professeurs et les élèves de l’APH.

Relations repérées avec d’autres fondateurs de bibliothèques populaires :

Pas de relations repérées à ce jour.

 

Éléments biographiques complémentaires :

 

  • 1876 : il figure dans le Firmin Didot9 comme négociant commissionnaire. Il recherche un associé pour développer un commerce de tissu alors qu’il est déjà associé avec WEISS10.
  • 1879 : il apparaît dans une société en nom collectif CHRETIEN, WEISS et CIE « exploitant une composition d’ingrédients pour la destruction des insectes, vers et pucerons infectant les vignes11. La société commercialise un procédé expérimenté  dans l’Hérault par G.W. Davis. Procédé dont l’efficacité  contre le Phylloxera est vantée dans le Panthéon de l’industrie  et la France : politique et scientifique.
  • 1880 : il possède un dépôt de vin de Madère et Porto12.
  • 1880 : il fait faillite13.
  • 1887-1893 : on le retrouve 120 rue de Charonne 11ème arrdt, négociant en marbre et traitant en Algérie pour l’exploitation de carrières sur deux terrains qu’il loue  l’un  de 96 hectares et l’autre de 45 hectares à Remchi14.

Abréviations :

APH : Association philotechnique.

Arrdt : arrondissement

BAI : Bibliothèque des Amis de l’Instruction (les chiffres romains précisent l’arrondissement).

CR : comptes rendus imprimés des BAI, conservés par différentes bibliothèques.

Auteur principal de la fiche : Louise Oudin

Fiche publiée le 21 février 2021 ; modifiée le 2 octobre 2021.

Cette fiche appartient au projet « Les réseaux des premiers acteurs de la Bibliothèque des Amis de l’Instruction sous le Second Empire » (voir ici).

Cite this article as: Louise Oudin, "Les réseaux des premiers acteurs de la BAI-III : Joseph Chrétien," in Bibliothèques populaires, 21/02/2021, https://bai.hypotheses.org/4746.

 

 

  1. CR BAI-III : Rapport Grandeau. []
  2. AD88,  Edpt 458-71057 NMD 1843, acte 84, vue  20/30, voir ici. []
  3. AD75, mariages 1875, 9e arrdt, V4E 3524, acte  1017, vue 23/31, voir ici. []
  4. AD75, décès 1867, 5e, V4E 588 acte 2042, vue 6/21, voir ici. []
  5. Lors de la signature d’un acte : voir Le Droit, 28/2/1887, page 202 . []
  6. Établis d’après les Palmarès, Recueil Association Philotechnique conservé par le département Philosophie, histoire, sciences de l’homme de la BnF. []
  7. Le Moniteur universel, 14/2/1865, page 3. []
  8. « Tout membre adhérent doit être agréé par le conseil d’administration et venir en aide à l’association par une somme dont le minimum est fixée à 5 francs. Tout adhérent devient membre à vie quand il a versé une somme de 200 francs ». []
  9. Page 203. []
  10. Le Temps du 1/9/1876. []
  11. Archives commerciales de la France, 20/4/1879, page 522. []
  12. Firmin Didot, page1683. []
  13. Le Petit Bulletin des tribunaux,  4/4/1880. []
  14. Courrier de Tlemcen,  28/6/1889, et encore en 1893 : Firmin Didot, page 1708. []

Une réflexion sur « Les réseaux des premiers acteurs de la BAI-III : Joseph Chrétien »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.