On parle toujours des bibliothèques populaires avec L’histoire de France de Victor Duruy

Les bibliothèques populaires sont à l’honneur cette semaine avec la publication aux Editions du CNRS d’un ouvrage de Jean-Charles Geslot qui fera date : Histoire d’un livre – L’histoire de France de Victor Duruy.

Comme l’indique la présentation de l’éditeur, “cet essai d’histoire culturelle nous plonge dans les modes d’élaboration et de circulation du livre et les pratiques de lecture du second XIXe siècle”. Édité en 1858, le livre de  Victor Duruy a connu un succès important, au beau milieu des débats sur le roman national et la place de l’histoire à l’école, succès qui ne s’est guère démenti jusqu’en 1914. 

Histoire de France par Victor Duruy. 50 livraisons à 50 cents la livraison de 16 pages. En vente chez tous les libraires. Librairie Hachette & Cie, Paris. 79. Boul[evar]d St Germain… : [affiche] / EG [monogramme Eugène Grasset] ; Verdoux, Ducourtioux & Huillard, sc. 1894-1895. Gallica (BnF).

L’ouvrage de Jean-Charles Geslot nous fait entre autres entrer de manière inédite “dans les librairies et les bibliothèques ; il va à la rencontre des lecteurs et des lectrices, écoliers et professeurs, citadins et paysannes, érudits et même bagnards, de Chartres à Nouméa, de New York à Saint-Pétersbourg”.

Et chose encore peu commune, l’auteur n’oublie pas de frapper à la porte des bibliothèques populaires, lesquelles ont massivement acheté l’ouvrage de Duruy, que ce soit dans la pionnière Bibliothèque des Amis de l’Instruction du IIIe arrondissement parisien ou bien dans la rurale bibliothèque populaire du Bois-d’Oingt que nous avons évoquée dans ce carnet à plusieurs reprises… 

Catalogue de la bibliothèque populaire de Marseille, 1867, page 13. Gallica (BnF).

Ce faisant, Jean-Charles Geslot pose une question fondamentale :  ce type d’ouvrage était-il emprunté ? lu ?  Ou l’acquisition répondait-elle à un impératif politico-pédagogique ? 

Le Temps, 15 juin 1915. Gallica (BnF).

Rappelons en effet que ce type de choix peut en dire beaucoup plus sur les orientations de la bibliothèque qui l’achetait ou le recevait que sur les pratiques des lecteurs. Néanmoins, grâce au travail fouillé de A. R. Baker sur les ouvrages de géographie dans les bibliothèques populaires (voir ici) et à cet itinéraire passionnant de L’Histoire de France de Duruy depuis les presses d’imprimerie jusqu’aux mains des lecteurs, on connaît désormais davantage les goûts et les pratiques de lecture dans les bibliothèques populaires.

Cite this article as: Agnès Sandras, "On parle toujours des bibliothèques populaires avec L’histoire de France de Victor Duruy," in Bibliothèques populaires, 04/04/2022, https://bai.hypotheses.org/5401.

Une réflexion sur « On parle toujours des bibliothèques populaires avec L’histoire de France de Victor Duruy »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.