Archives par mot-clé : Emile Zola

Les réseaux des premiers acteurs de la BAI-III : Frédéric Erbs

 

ERBS, Frédéric (1822-1891)

[Cette fiche appartient au projet « Les réseaux des premiers acteurs de la Bibliothèque des Amis de l’Instruction sous le Second Empire » (voir ici)]

Ce fabricant de plateaux devenu photographe professionnel consacre son existence à favoriser l’instruction des autres, notamment à la BAI-III. Il parvient également à constituer une bibliothèque personnelle de près d’un millier d’ouvrages.

 

NOM : ERBS

PrénomsFrédéric, Joseph, Marie

N° d’ordre dans le registre des inscriptions de la BAI-III : numéro 1521

Rôle dans la BAI-III : présent pendant au moins 18 ans à la BAI-III, il aide le bibliothécaire PLOMB2, puis devient administrateur3, comptable4, trésorier en 18735 et encore en 18796, donateur de livres dès 1862

Voir également Louise Oudin, « Frédéric Erbs, un photographe du Second Empire au chevet de l’instruction pour tous, » in Bibliothèques populaires, 05/08/2021, https://bai.hypotheses.org/4982.

État-civil et famille 7:

Frédéric ERBS est né le 15 janvier 1822 11 rue de la vieille Boucherie à Paris, actuelle rue de la Harpe 5e arrdt8. Il décède à 70 ans le 13 septembre 1891. Célibataire et sans enfant, il est alors hébergé par un neveu, 31 rue Barbès à Adamville, quartier de l’actuel Saint-Maur-des-Fossés, Val-de-Marne9.

Le père de Frédéric, Henry Guillaume, né le 13 avril 1784 à « Gueldre Provinces Unies » (actuelle Rhénanie-du-Nord-Westphalie), meurt le 30 octobre 1871 dans le 3e arrondissement parisien10. La mère de Frédéric, Marguerite Eugénie BARBIER, sans profession repérée, meurt avant le mariage de sa fille en 1852 . Les parents de Frédéric se sont mariés à la mairie de l’anc. 5e arrdt et à Saint-Eustache le 6/11/1820. Les grands-parents prussiens sont Jean Frédéric et Marie-Hélène ANSBACHS. Les grands-parents français sont Toussaint, limonadier, et Catherine BESNIER.

Frédéric a pour soeur Rosalie Pauline Caroline, née à Paris le 24 juin 1831, 49 rue de Cléry11 et mariée le 7/2/1852 à Saint-Merry (4 e) à Jean Auguste MAUROY, peintre de fleurs lors de la naissance de son deuxième fils le 17 mai 187012. Rosalie et Jean-Auguste MAUROY ont deux enfants,  Auguste Adolphe, inspecteur vérificateur de la Cie d’assurance l’Urbaine et la Seine, et Paul Henri Marie, tourneur.

Frédéric ERBS acquiert le 23 mai 1877 au cimetière de l’est (actuel Père-Lachaise) une concession à perpétuité (n°448 dans la 46e division).

Professions :

  • Fabricant de plateaux à 39 ans quand il s’inscrit à la BAI-III en 1861
  • Photographe trois ans plus tard à 42 ans en 1864 et jusqu’à 55 ans en 187713. Il fait principalement des photographies en studio par la technique du collodion humide14.

Il est dit rentier lors de son décès.

Adresses connues :

158 rue Saint-Martin15. Son père meurt à cette adresse en 1871.

Puis 18 quai d’Orléans16 ; il y est toujours domicilié lors de son décès.

Liens avec l’Association philotechnique et/ou polytechnique  il ne figure aux palmarès ni de l’une ni de l’autre. Par contre, il assiste assidûment aux cours du Muséum au moins en 1875. Il est le premier en assiduité au cours de botanique d’Édouard BUREAU17.

Il assiste également aux cours de l’hôpital Sainte-Anne. Les professeurs seront des membres actifs des bibliothèques parisiennes des Amis de l’instruction18.

Appartenance à un courant d’idées, un mouvement politique :

En 1857, il souscrit pour 50 centimes pour le monument à la mémoire de Danièle MANIN, l’ancien président de la République de Venise mort en exil à Paris19.

Appartenance à une société de bienfaisance, une association :

Il est membre de « la société coopérative d’enseignement indépendant », qui s’organise en juillet 186820. On y retrouve les Équitables de Paris, société coopérative de consommation née en 1864 dont DELAMARCHE [voir fiche DELAMARCHE] est un des fondateurs, Henri LENEVEUX, futur de la BAI-XIV, et Jean-Pierre HELIGON qui favorisera la création de la BAI-XIV en juillet 1871 alors qu’il est encore maire de l’arrondissement, etc21.

Adhésion à la Société Franklin : non repérée

Relations repérées avec d’autres membres de la BAI-III  : 

Frédéric ERBS signe la lettre ouverte publiée dans Le Temps le 6/10/1867 à la mort d’Auguste PERDONNET [voir fiche PERDONNET] avec Hippolyte LANDRIN [voir fiche LANDRIN] (qui a tenu les cordons du poêle et prononcé un discours), Jean-Louis RIMET [voir fiche RIMET] et Jean Victor BELLAMY [voir fiche BELLAMY] en tant qu’anciens élèves de l’Association polytechnique et/ou Amis de l’Instruction22.

Peut-être par sa profession de photographe et par le lien avec la Prusse, relations avec GIRARD Rémy Auguste (17/2/1837-16/3/1904), lecteur 441 qui est photographe et qui habite 149 chaussée (future rue) Ménilmontant, Belleville puis 20e 23. Aussi loin que l’on puisse remonter pas de lien familial de Rémy Auguste avec Jean Baptiste Girard.

Relations repérées avec d’autres fondateurs de bibliothèques populaires :

A la BAI-XIV , avec Paul DELAMARCHE,  MAGNAN, BOUCHEREAU. Avec la BAI-XII en 1885 : il figure comme donateur au catalogue24.

Éléments biographiques complémentaires : voir le billet sur ERBS ici.

Écrits de la personne :

Sont parvenus jusqu’à nous deux compte-rendus financiers25 écrits par ERBS, le premier lors de l’AG du 28 mai 187626 et le deuxième lors de l’AG du 17 mars 187827.

Fabricant de plateaux puis photographe, Frédéric ERBS a écrit un unique livre ! Publié en 1879 et vendu 1franc 50.

Il s’agit d’une des premières critiques publiées de L’Assommoir : M. E. ZOLA et son Assommoir, Étude critique, Paris, Librairie Gauloise, 31 rue Bonaparte, 1879. Le livre  de 91 pages précédées d’une préface de l’auteur est toujours présent en deux exemplaires dédicacés dans les collections de la BAI-III conservées au 54 rue de Turenne (voir le catalogue de la BAI III en cliquant  ici). 
ERBS précise dans la préface avoir voulu offrir au lecteur un résumé permettant de se faire une opinion sur « le caractère de vérité ou la valeur morale » et sur « le genre littéraire dont Monsieur ZOLA est le premier champion ». Pour Frédéric ERBS, « L’Assommoir est une œuvre complète de démoralisation » et « ce tableau trop hideux du mal offert à ceux que l’on doit chercher à guérir n’est pas le moyen de les ramener à la santé28 ».

Sources :

« Registre des premiers lecteurs » : registre conservé par la BAI-III, indiquant vraisemblablement les noms des premiers inscrits. Voir sa transcription ici. CR : comptes rendus imprimés des BAI, conservés par différentes bibliothèques. Et toutes les sources citées au fil du billet.

Abréviations :

AD : Archives départementales (les chiffres correspondent aux départements). AP: Association polytechnique. APH: Association philotechnique.

BAI : Bibliothèque des Amis de l’Instruction (les chiffres romains précisent l’arrondissement).

CR : comptes rendus imprimés des BAI, conservés par différentes bibliothèques. NMD : mariages, naissances, décès

Auteur de la fiche : Louise Oudin

Fiche publiée le 1er août 2021 ; modifiée le

Cite this article as: Louise Oudin, "Les réseaux des premiers acteurs de la BAI-III : Frédéric Erbs," in Bibliothèques populaires, 01/08/2021, https://bai.hypotheses.org/4974.

  1. Registre dit des lecteurs – BAI-III. []
  2. « Rapport sur la situation de la BAI-III » par Louis GRANDEAU publié dans L’ Ami des sciences du 1er janvier 1862, page 286. []
  3. CR BAI-III 1863/64 et 1869/71. []
  4. CR BAI-III 1864/68. []
  5. CR BAI-III 1873/74 et 75/77. []
  6. Le Globe du 1/12/1879. []
  7. Les recherches ont été grandement facilitées par le travail de Marc DURAND : De l’image fixe à l’image animée (1820-1910), documents du Minutier central des notaires de Paris relatifs à l’histoire des photographes et de la photographie, Archives nationales, 2013. Nous avons pu ainsi repérer et consulter le testament, l’inventaire et le partage après décès de Frédéric ERBS : AN Paris cotes MC/ET/XXVIII/1644 ,1645,1650 et par Michel TROMPESAUCE, sur Geneanet. []
  8. AD75, 5Mi1 233, vue 30/50, voir ici. []
  9. AD94 Saint-Maur-des-Fossés, décès 1891-1893, 1MI 2251, vue 169/709, acte 316, voir ici. []
  10. AD75, 1871, décès, 3, V4E 2695, vue 2/31, voir ici. []
  11. AD75, 5Mi1 363, vue 39/51, voir ici. []
  12. AD75, 1870, naissances 2e,  vue 90/229, voir ici. []
  13. Communiqué par François Boisjoly ; CR BAI-III de 1864/68, 1869/71 et 1873/74. []
  14. Communiqué par François Boisjoly. []
  15. CR BAI-III 1861/62 à 73/74. []
  16. CRBAI-III 1875/77. []
  17. Voir le billet sur ERBS ici. []
  18. Voir le billet sur ERBS ici. []
  19. Le Siècle, 14/10/1857, page 2/4, voir ici. []
  20. Déjà largement évoquée par Agnès SANDRAS : Agnès Sandras, « Charles-Honoré Plomb, premier bibliothécaire de la BAI-III, » in Bibliothèques populaires, 24/04/2020, https://bai.hypotheses.org/4342 []
  21. Voir le billet sur ERBS ici. []
  22. Le Temps du 6/10/1867, voir ici. []
  23. Voir le billet sur ERBS ici. []
  24. Bibliothèque populaire des amis de l’instruction du XII e, Statuts et catalogue,Paris, 1885, page 7, voir ici. []
  25. CR BAI-III 1878. []
  26. Exercices du 30 septembre 1874 au 24 mai 1876. []
  27. Exercices du 30 septembre 1875 au 31 décembre 1877. []
  28. Page 74. Voir le billet sur ERBS ici. []