Archives par mot-clé : Le Charivari

Quand Le Charivari défendait la liberté de lire pour les masses (1867-1868)

En  1867 et 1868 les rédacteurs du Charivari se lancent dans la défense des bibliothèques populaires et à travers elles dans un combat pour l’accès pour tous à l’ensemble des livres. En effet, la lecture du peuple est encore surveillée par les instances politiques et religieuses, par crainte des « mauvais livres » qui entraineraient dépravation et sédition… Mais de plus en plus de voix s’élèvent pour dénoncer une lecture cantonnée aux livres édifiants et réclamer l’égalité dans l’accès aux ouvrages. C’est l’occasion pour Le Charivari d’exercer sa verve sur des condamnations d’un autre âge et de suggérer que le peuple1 n’est pas suffisamment instruit pour choisir ses représentants en toute indépendance, ce manque d’instruction relevant d’une politique délibérée. Voici deux exemples tirés de ces textes :

« Les masses sont encore à l’état d’enfance intellectuelle. Il faut leur mettre le bourrelet de la bonne censure, les lisières de la prudente répression, il faut les élever au biberon administratif. » 

 » Ce sont là les âmes simples, naïves, candides, innocentes qu’il faut bien se garder de corrompre par le moyen des bibliothèques populaires, oui-da !… Grand dieu ! laisser ternir au souffle impur des idées modernes les vases d’élection, ces fontaines de pureté ! »

Vous retrouverez ces différents propos, et en découvrirez bien d’autres encore dans le billet qui suit… Continuer la lecture de Quand Le Charivari défendait la liberté de lire pour les masses (1867-1868)

  1. On remarquera toutefois que Le Charivari évoque les citoyens sans songer beaucoup penser aux citoyennes… []